isolation phonique fenêtre
Bricolage & DIY : Conseils de Travaux & Rénovation

L’isolation phonique des fenêtres : notre guide

4/5 - (1 vote)

Dans la vie quotidienne en collectivité, on ne peut pas vivre loin des bruits générés par le voisinage, les activités, et les animaux, mais quand ces bruts dépassent un certain seuil, ils deviennent source de malaise et de problèmes.

En effet, la nuisance sonore est tout un bruit perturbant et anormal qui dérange chez soi, et c’est dans cette optique que l’on considère que les isolations phoniques sont primordiales pour les habitations les plus déposées aux nuisances sonores.

Les répercussions de la nuisance sonore sur la santé

L’isolation sonore permet de s’isoler chez soi du bruit extérieur, car les bruits extérieurs peuvent en certains cas devenir anormaux et déranger, voire empêcher de se reposer dans sa propre maison.

Les nuisances sonores ont de mauvaises conséquences sur la santé de l’individu, elles causent de sérieux problèmes de santé tels que :

  • le stress prolongé avec un état d’anxiété ;
  • des insomnies et dérèglement de l’horloge biologique ;
  • nervosité, dégoût et inconfort ;
  • fatigue chronique somnolence de jour et de nuit.

Solutions pour réduire les nuisances sonores

Il existe plusieurs solutions en cas de nuisances sonores, ces solutions sont en fonction de la gravité de bruit engendré et qui est à l’origine des nuisances sonores.

Ces solutions sont citées ci-après :

  • l’isolation phonique d’une fenêtre à une seule vitre ;
  • la superposition de deux vitrages, disponibles en plusieurs formes, à savoir le vitrage démontable, le vitrage fixe, le vitrage ouvrant
  • le calfeutrage des fenêtres
  • les fenêtres à double vitrage asymétrique d’une épaisseur variée ;
  • le double vitrage en verre feuilleté
  • les fenêtre à triple vitrage.

Comment assurer une bonne isolation phonique d’une fenêtre ?

Pour assurer une bonne isolation phonique dans son logement, il faut bien choisir le matériau du châssis en fonction du résultat recherché.

En effet, pour une étanchéité des fenêtres, par exemple, il est préférable de choisir un châssis plus dense. Et donc il faut avoir des fenêtres en bois.

Il faut aussi faire attention à la crédibilité du vitrage, car les vitrages présentent des performances phoniques différentes. Comme pour le vitrage AR1 le dernier choix du marché offre une diminution de bruit de 25-29 dB. Et le vitrage AR6 est plus isolant et peut être installé dans des zones très bruyantes, il diminue les nuisances sonores jusqu’à 37 dB.

a lire : comment isoler sa porte d’entrée des nuisances extérieures ?

Les tarifs d’une isolation phonique d’une fenêtre

On peut, désormais, grâce à l’isolation phonique avoir une vie tranquille à la maison, que ce soit une maison neuve ou rénovée, et ainsi augmenter la qualité de vie.

Pour mettre en place une isolation phonique, il faut prévoir un certain budget et savoir où placer cet argent pour ne pas se faire avoir par les installateurs, les principales dépenses lors de la mise en d’une isolation phonique sont développées dans la liste ci-dessous.

La facturation pour le diagnostic phonique

La première étape avant le commencement de la démarche d’installation d’isolation phonique est celle d’évaluation du niveau des bruits extérieurs (le diagnostic acoustique). Pour cela faite appel à une entreprise d’isolation phonique.

L’échelle du diagnostic caustique est de A à D, donc après l’audit le résultat du diagnostic caustique permettra de guider la suite de la procédure.

Cette étape va être tarifée en fonction de nombre de pièces et de l’objectif de l’audit fait, et ça coûtera aux environ de 200 à 400 €.

Le tarif d’installation d’une fenêtre

Le coût de l’installation d’une fenêtre dépendra du prix d’une fenêtre anti-bruit, de type de l’aide accordée et de coût de la main-d’œuvre. Mais, en général ça va couter entre 150 € à plus de 900 €. Retrouvez notre article complet sur le l’isolation phonique prix.

Les avantages de l’isolation phonique

L’isolation phonique des fenêtres confère plusieurs avantages pour un propriétaire.

Au premier lieu, le confort phonique dans son logement, qui permet de se reposer après une longue journée.

Cela aide à éviter tout problème de santé lié à la nuisance sonore comme le stress, l’irritabilité et l’insomnie.

Au deuxième lieu, le confort thermique, car les isolants phoniques jouent à la fois le rôle d’isolant thermique. En effet, ils permettent de garder la chaleur de l’intérieur en hiver ainsi que la fraicheur en été.
En dernier lieu, ça permet de faire des économies, car une fois l’isolation phonique est installée, on pourra s’en passer du chauffage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.