climatiseur appartement
Bricolage & DIY : Conseils de Travaux & Rénovation

Climatiseur pour appartement : les solutions pour se rafraichir

4/5 - (1 vote)

Aujourd’hui, on retrouve sur le marché une gamme variée de climatiseurs d’appartements. Leur mode de fonctionnement et leur puissance varient. Il y en a pour tout type d’appartement et pour toutes les bourses. Voici l’essentiel à savoir pour choisir le meilleur climatiseur pour votre appartement.

Quelle climatisation pour un appartement ?

En hiver comme en été, vous avez le choix entre plusieurs modèles de climatiseurs pour appartement. Les plus cotés aujourd’hui sur le marché sont les climatiseurs mobiles et les climatiseurs split.

Il existe une nuance entre les deux. Le premier est sans unité extérieure et le second modèle est doté de deux unités (une pour l’extérieur et une ou plusieurs pour l’intérieur). Les deux modèles se déclinent en système de climatisation réversible. Quant aux splits, ils peuvent être monos ou multi-splits.

Des plus visibles aux moins visibles, des plus bruyants aux plus silencieux, le choix dépend de plusieurs paramètres. Principalement, le choix du climatiseur pour appartement dépend de l’architecture de votre immeuble et du type de logement.

Il s’agit en détail de choisir un modèle adapté selon que votre appartement dispose ou non de balcon ou de terrasse. Le second paramètre renvoie au respect des contraintes imposées par la copropriété selon la règlementation en vigueur si vous êtes locataire.

Ceci dit, le choix du climatiseur dépend de vos besoins, de la législation, mais aussi de vos moyens. Le prix et les dépenses supplémentaires dépendent des modalités de fonctionnement du système de climatisation.

Quel type de climatisation pour un appartement sans balcon ?

Pour rafraichir un appartement sans balcon, plusieurs choix de climatiseurs s’offrent à vous. Les modèles les plus conseillés sont les climatiseurs mobiles et les climatiseurs consoles.

Climatisation mobile

Le climatiseur mobile est un modèle de climatiseur monobloc où l’unité intérieure et l’unité extérieure sont regroupées. C’est la solution idéale pour ne pas avoir à installer une unité à l’extérieur. Ce type de climatisation nécessite toutefois une extraction de l’air chaud. Pour cela, il faut faire passer simplement la gaine d’évacuation par une fenêtre.

Le climatiseur mobile est adapté aux espaces restreints. C’est un modèle moins onéreux, facile à installer et à déplacer d’une pièce à une autre, puisque disposant de roulettes.

Cependant, le climatiseur mobile s’avère un peu bruyant. Il peut représenter une source de nuisance sonore pendant la nuit.

Climatiseur console et réversible

Le climatiseur console est un modèle split qui se pose au sol ou se fixe en bas du mur. Il est souvent plus volumineux et puissant que les splits qui se fixent en hauteur.

Ce modèle se décline en deux versions : simple flux et double flux. Le climatiseur console simple flux possède une seule sortie d’air tandis que la version double flux est dotée de deux sorties d’air. Cette dernière version fonctionne comme une pompe à chaleur air-air puisque disposant d’un mode chauffage : on parle dans ce cas d’un système de climatisation réversible.

Le climatiseur console possède toutefois deux unités. Mais l’un de ses avantages est qu’il est moins bruyant, le compresseur et le condenseur se trouvant dans l’unité extérieure. De plus, la vitesse du compresseur s’adapte aux variations de température et permet de réduire la consommation électrique.

Climatisation split

Le climatiseur split mural fonctionne sur le même mode que le modèle console, mais il est généralement plus performant. Le split mural est composé d’une unité extérieure et une ou plusieurs unités intérieures. L’unité extérieure sert à évacuer l’air chaud pendant que les unités intérieures ventilent l’air frais dans l’appartement.

Pour ce modèle, l’unité intérieure se fixe en hauteur dans la pièce. Un emplacement d’où l’air frais diffusé ne peut être bloqué par des obstacles tels que les meubles. Plus esthétiques et plus discrets, les splits sont adaptés aussi bien aux logements résidentiels qu’aux appartements professionnels. Certains modèles sont dotés d’un mode sleep ou silence adapté au sommeil.

Toutefois, l’unité extérieure peut être une source de nuisance sonore, surtout en habitation en copropriété. Certains modèles de splits consomment également assez d’énergie électrique compte tenu de leur puissance.

A lire : la location de climatiseur mobile une bonne alternative ?

Quel est le prix d’un climatiseur pour appartement ?

Le prix d’un climatiseur pour appartement varie généralement en fonction du modèle et la puissance. Mais il existe des marges pour se faire une idée des coûts sur le marché.

Un climatiseur mobile peut ainsi s’acquérir à partir de 500 € environ. Le prix d’un climatiseur split oscille entre 1 000 et 3 000 €. Un modèle split mobile coûte entre 900 et 1 500 €.

Certains distributeurs proposent des devis en fonction des besoins exprimés par la clientèle. Il existe aussi des comparateurs de prix en ligne, mais également des services spécialisés qui accompagnent dans l’achat.

Par ailleurs, en plus du prix du climatiseur, il faut prévoir des frais supplémentaires liés à l’installation, mais aussi aux entretiens de routine.

Un locataire peut-il installer une climatisation ?

Un locataire peut bien installer une climatisation. Mais il lui faut cependant l’accord préalable écrit du propriétaire. Cette règle s’impose si l’installation tend à modifier la structure du logement. C’est le cas par exemple de l’installation des splits ou tout autre modèle disposant d’une unité extérieure.

En cas de déménagement, le locataire peut repartir avec ses équipements tout en remettant l’appartement à son état initial.

Pour installer un climatiseur mobile par contre, il faut bien choisir l’emplacement de la bouche d’extraction de l’air chaud à l’extérieur de l’appartement.

Installer une climatisation en copropriété

Pour installer une climatisation en copropriété, il est indispensable d’obtenir l’aval des copropriétaires au-delà de l’accord du propriétaire. Cette mesure vise à réglementer notamment le choix de l’emplacement des unités extérieures pour les climatiseurs qui en possèdent, ou la position du conduit de sortie de l’air chaud pour les climatiseurs monobloc.

Pour des raisons esthétiques également, un recours aux cache-moteurs peut être nécessaire en copropriété.

Par ailleurs, les locataires ou les propriétaires ont besoin d’autorisation du service d’urbanisme de la mairie pour installer une climatisation en façade d’immeuble. Les Plans Locaux d’Urbanisme de certaines villes interdisent de telles installations.

Une telle règlementation est surtout imposée pour des quartiers à proximité de monuments historiques pour préserver leur apparence extérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.