installer portail automatique
Bricolage & DIY : Conseils de Travaux & Rénovation

Comment installer un portail automatique soi-même ?

4/5 - (1 vote)

Sécurité, fiabilité et praticité sont les maîtres-mots qui qualifient un portail automatique. En échange de ces avantages, il existe un prix à payer. Hormis le coût d’acquisition du portail qui dépasse généralement la barre moyenne des 3000 euros, il faut en plus prévoir un minimum de 300 euros pour l’installer. Il s’agit d’une somme que tout le monde ne se sent pas en mesure de supporter, raison pour laquelle certaines personnes préfèrent elles-mêmes s’occuper de la pose de leur portail électrique. Si cette option vous arrange aussi, voici alors comment la mettre en œuvre.

Choisissez en prélude votre modèle de portail automatique


Pour installer un portail automatique, encore vous faut-il d’abord avoir cet accessoire en votre possession. Si ce n’est donc pas le cas, votre premier réflexe doit être de commencer par en choisir un modèle. Pour repérer le plus adapté, la meilleure marche à suivre est de vous rendre sur ce site et de contacter le professionnel qui s’y trouve.

Ce dernier apparaît en effet comme la personne la mieux placée pour vous guider grâce à ses conseils dans la sélection de votre portail électrique. Notez toutefois que pour un choix réussi de votre modèle de portail motorisé, vous devez absolument prendre appui sur quelques critères.

Quels sont ces points de sélection ?

Divers éléments comme le matériau, la taille et la forme du portail automatique vous permettent de réaliser le meilleur choix de modèle. Les critères les plus essentiels à prendre en considération sont le système d’ouverture et celui de motorisation de l’équipement.

Sur la base du premier facteur de sélection, vous pouvez d’une part opter pour le portail coulissant dont l’installation requiert un grand espace horizontal et qui constitue un modèle beaucoup plus adapté aux entrées en pente.

D’autre part, vous pouvez préférer le portail automatique à battants dont la pose nécessite un faible coût, mais qui dispose d’une ouverture exigeant assez de place du côté du jardin. Concernant le second facteur de choix, c’est-à-dire le type de moteur, votre préférence dépendra de la catégorie de portail que vous aurez privilégié.

Si ce dernier est coulissant, il faudra sélectionner la motorisation crémaillère. En revanche, vous devriez choisir entre une motorisation à vérins et celle à bras lorsque le portail est battant.

A lire : les meilleures installations en domotique

Passez ensuite à la pose de votre portail électrique

Le principe pour installer un portail automatique est de poser d’abord l’ouverture elle-même puis de la doter ensuite du système de motorisation. En pratique, l’opération se produit un peu plus différemment, car chaque type d’automatisme et de mode d’ouverture du portail possède son processus de pose.

De plus, il faut effectuer quelques actions pour préparer l’installation de l’équipement. C’est le cas par exemple de la réalisation de la menuiserie et du raccordement électrique.

Tout compte fait, vous devez savoir qu’à ce niveau, il vous sera difficile de poursuivre la pose du portail automatique sans un minimum d’outils à disposition et de connaissances en bricolage ou en électricité. C’est pour cela que l’idéal est de faire appel à un professionnel.

Si les frais à dépenser dans ce cadre constituent un frein pour vous, sachez que l’artisan peut s’occuper d’une partie des travaux afin de réduire les coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.